COMMUNE DE VINNEUF

Site officiel de la COMMUNE DE VINNEUF


Notre Dame de Champrond

Située dans un espace boisé très agréable, la chapelle Champrond est le plus vieux site du village de Vinneuf. Elle daterait du XIIe siècle. Son nom provient du terrain sur lequel elle est située : campus-rotundus.

Timide est la légende qui aurait donné naissance à la Vierge de Champrond. A une époque qu’il paraît impossible de préciser, un laboureur, en cultivant son champ, aurait trouvé dans le creux d’un chêne une statue de Notre-Dame. C'est a cet endroit même que fut érigée la chapelle Notre Dame de Champ-Rond (terrain propriété de la famille des Barres).


Mais en 1248, le Sir de Barres partit accompagner Louis IX en croisade à Jérusalem. Les travaux furent stoppés. Lors de son périple, le Sir de Barres fut laissé pour mort en Egypte. Il fut recueilli par des indigènes et vécu quelques temps en Egypte. Après plusieurs années, il se remit en route en espérant rentrer en France. Pris de maux étranges, il fut obligé de débarquer à Ancône (Italie). De là, il accomplit un pèlerinage à Lorette dans l'espoir de guérir. Il y jura de poursuivre l'édification de la chapelle Champrond s'il survivait à la maladie.
De retour en France, malgré les dettes accumulées par la famille de Barres, les travaux reprirent. Quelques années plus tard, le Sir de Barres mourut.
D’après cette tradition, on se serait appliqué à donner à la chapelle les dimensions exactes de la Santa Casa de Lorette.

Son fils poursuivit les travaux mais, à sa mort, seule la chapelle était achevée. C'est son fils Jehan de Barres qui acheva enfin les travaux de la chapelle et du manoir.
A la fin de cette belle entreprise il resta sans un sous. La moitié du fief situé sur le territoire de Balloy fut vendu au seigneur de Challemaison

L’histoire, jusqu’ici, n’a jeté aucune lumière sur les origines de la chapelle.

Ce qu’on sait c’est que Champrond était, au XVI° siècle, le siège d’une seigneurerie et que la chapelle Notre-Dame était la chapelle du château. Un fossé circulaire, dont les traces s’effacent progressivement, protégeait le manoir et la chapelle. Il ne reste de cette époque que la chapelle qui pourtant fut incendiée par les protestants durant les guerres de religions. La chapelle fut reconstruite de fond en comble sur l’emplacement historique et avec les matériaux à l’ancienne en 1656.

Lors de la restauration de 1894, la voûte fut rendue à son état primitif et les vitraux furent remplacés. Pour rappeler la légende de son origine, la statue fut placée au-dessus de l’autel de pierre, dans le tronc d’un chêne.

Parmi toutes ce vicissitudes, la dévotion à Notre-Dame de Champrond n’a jamais cessé de se manifester par les populations de Vinneuf et des paroisses environnantes, par des pèlerinages privés et publics.

Malgré son exiguïté, on peut dire que la chapelle Notre-Dame de Champrond est le sanctuaire marial de toute la partie nord du sénonais.

 

(Une autre version qui, du reste, ne contredit pas la première, attribue l’origine de cette chapelle à la dévotion de ses fondateurs envers Notre-Dame de Lorette. D’après cette tradition, on se serait appliqué à lui donner les dimensions exactes de la Santa Casa de Lorette.)


Messes : La chapelle reste un lieu privilégié pour les fêtes religieuses. En effet chaque année à la pentecôte une messe y est célébrée pour la profession de foi des enfants de Vinneuf. Un pélerinage s'y déroule à cet occasion.

 

(données issues des membres de l'association de la D23 et du diocèse Sénonais))